Skip to main content
Actualités

Airbnb et Marriott le confirment : le voyage reprend fort

Le secteur du voyage est de nouveau opérationnel s’il faut se fier aux derniers bilans d’Airbnb et de Marriott. Les deux sociétés profitent de la réouverture des frontières, de la flexibilité des conditions de travail et de la reprise des voyages d’affaires.

Présentation et estimation des actions

Il s’agira de présenter les actions en bourse des deux leaders en vue de déterminer laquelle est mieux positionnée.

Marriott

Les conditions actuelles favorisent Marriott, car les conférences s’accélèrent et les voyages de groupe augmentent. Selon Dan Wasiolek, analyste en chef des actions de Morningstar, les actions de cette société ont une meilleure valeur. L’entreprise possède un vaste réseau de marques hôtelières, de chaînes luxueuses et est présente dans 139 pays. Pour Wasiolek, les titres de Marriott sont estimés à 4 étoiles, à 178 $ par action contre 164 $ pour les raisons suscitées.

Airbnb

L’expert a diminué son évaluation pour les actions d’Airbnb en se basant sur des facteurs impliquant une baisse de la demande. Il place la valeur des titres à 3 étoiles, à 113 dollars par action, contre 116 dollars lorsque les activités étaient florissantes. Wasiolek déclare que Airbnb est une excellente société avec une croissance supérieure, mais que son prix est plus élevé. Son conseil d’administration a validé un programme de rachat d’actions de 2 milliards de dollars. Cela témoigne de la solidité de son bilan et par ricochet, de ses flux de trésorerie.

Retenez juste que les actions de Marriott affichent une certaine stabilité sur l’année alors que le cours des titres d’Airbnb a chuté de 25,32 %. Pour Wasiolek, les actions Marriott se négocient à 14 fois EV/EBITDA pendant que celles d’Airbnb impliquent un multiple de 23 fois EV/EBITDA.

Une continuité des demandes de voyages

L’analyste en chef estime que les investisseurs ne devraient pas s’inquiéter, car il y a assez de demandes non acceptées. Pour lui, le marché peut connaître un ralentissement économique, mais pas au point d’assister à une croissance négative. Ses propos sont soutenus par le directeur général de Marriott qui présente des résultats laissant entrevoir une augmentation des voyages. Pour Anthony Capuano, les nuitées dans les chambres de loisirs étaient supérieures de plus de 15 % comparativement à celles observées durant la période pandémique.

Il est donc optimiste et prévoit des marges bénéficiaires par action au troisième trimestre et à la fin de l’année. Selon ses perspectives, les profits vont passer de 1,59 $ à 1,69 $ et sur le plan annuel, de 6,33 $ à 6,59 $. Il faut attirer votre attention sur le fait que ces estimations sont élevées contrairement à celles établies par Wall Street. STR, un acteur du secteur et spécialisé dans les analyses affirme que les prévisions du DG de Marriott sont justifiées malgré le scepticisme des investisseurs.

Cet organisme déclare dans un récent rapport que certaines sources évoquent une éventuelle chute solide à forte menée par des groupes. À en croire les contacts de STR, la demande non acceptée des sociétés permettrait de combler le vide laissé par les touristes d’agrément estivaux. Les dirigeants de cet organisme affirment que les craintes ou les discours sceptiques ne concordent pas avec la situation actuelle.