Interviews

“Faire encore plus preuve d’adaptation que d’habitude…” Anh et Jean-Benoît, Tourdumonde5continents

Par 25 février 2021Sans commentaires

Anh et Jean-Benoît forment un duo de véritable Globe Trotteur ! Ce couple parcourt le monde depuis 2016, après avoir tout plaqué pour réaliser leur rêve. Ils racontent leurs expériences passionnantes au travers de leur blog Tourdumonde5continents.

Qu’est-ce qui a changé pour vous lors de cette dernière année si particulière ?

Notre début d’année 2020 a été un bel enchaînement de fails. Nous étions au Mexique et devions rejoindre l’Asie pour un road trip en Chine…

Nos billets d’avions ont été annulés et nous avons décidé de repasser par l’Europe quelques semaines “le temps que ça se calme” et avions jeté notre dévolu sur l’Italie qui s’est retrouvée confinée juste après.

Nous avons alors réservé transports et logement pour l’Autriche juste avant que le pays ne ferme ses frontières.

Nous étions donc en France au moment de l’annonce soudaine du confinement. Nous voyageons autour du monde depuis 2016 et n’avons plus aucun pied à terre. Nous avons donc eu 24h pour trouver une solution. La situation était assez stressante mais nous avons trouvé dans l’urgence une sous-location en région parisienne.

Nous avons plutôt bien vécu le confinement puisque nous avons pu poursuivre notre activité professionnelle et comme nous sommes en télétravail à 100% depuis des années, nos habitudes n’ont pas été bouleversées.

Le besoin de dépaysement s’est cependant rapidement fait sentir. Difficile de rester si longtemps dans un rayon d’un kilomètre lorsqu’on voyage autour du monde depuis des années !

Comment avez-vous continué à faire vivre votre blog durant cette période ? diversification des sujets ? posts d’anciens voyages ?

Nous avons un rythme de publications assez soutenu sur notre blog en temps normal. Pendant le confinement, nous avions encore plus de temps !

Nous avons rattrapé nos carnets de voyage en retard, rédigé des articles sur des produits ou services que nous utilisons, interviewé un ami bloqué au Sri Lanka, …

Nous avons également tenu un journal de bord du confinement puis du déconfinement. La situation que nous avons vécu était tellement ahurissante que nous aurons plaisir à le relire dans quelques années quand tout cela ne sera plus qu’un mauvais souvenir.

Comment voyez-vous la reprise du tourisme dans les mois/années à venir ?

Nous aurions aimé répondre que le tourisme de demain sera plus responsable, plus durable, plus solidaire … Malheureusement nous ne croyons pas à ce fameux “monde d’après”.

Lorsque les frontières seront de nouveau ouvertes, l’envie de voyager sera telle que le tourisme de masse va repartir de plus belle.

On en a d’ores et déjà un aperçu puisqu’on constate que les voyageurs se jettent sur les quelques destinations ouvertes comme le Mexique, faisant même fi des interdictions de sortie du territoire. Sans même parler des business de faux résultats des tests PCR, on perçoit nettement une augmentation des comportements égoïstes et irresponsables.

Notre vision n’est pas très optimiste mais nous craignons qu’elle soit réaliste.

Pour trouver un aspect moins négatif, nombre d’entreprises ont expérimenté le télétravail et se sont rendues compte que cela fonctionnait tant bien que mal malgré l’impréparation. Cela va sans doute contribuer à développer le nomadisme digital qui était déjà une tendance de fond avant la crise du covid. Ce mode de voyage n’est pas dénué de défauts mais s’agissant généralement de séjours plus longs, il contribue davantage à l’économie locale que le tourisme classique. On commence d’ailleurs à voir des destinations qui cherchent à attirer ce type de voyageurs en proposant des visas spécifiques voire en subventionnant les séjours.

Prévoyez-vous de repartir à l’aventure une fois la situation apaisée ? Si oui, pourriez-vous nous en dire plus ? (Promis on ne vous suivra pas…. Quoi que !)

Nous sommes déjà sur les routes ! Nous avions une telle bougeotte au sortir du confinement que nous avons profité de l’été pour faire un tour de France, quel beau pays nous avons ! En septembre, alors que la deuxième vague de l’épidémie n’était pas encore un sujet, nous sommes partis en Italie. Quelle chance inouïe de profiter de Rome, de Venise ou de Florence avec si peu de monde. Nous avons conscience d’être des privilégiés ! Nous sommes désormais au Monténégro et devrions être en Albanie d’ici quelques semaines.

Ce qui a changé c’est qu’on doit faire encore plus preuve de sens de l’adaptation que d’habitude. En temps normal, nous aimons définir notre itinéraire des prochains mois. En ce moment, impossible d’avoir une vision à plus de quelques semaines.

Alors que nous utilisons habituellement majoritairement les transports en commun, nous privilégions temporairement les modes de transports individuels.

Nous faisons le maximum pour réduire les risques autant que possible et veillons à respecter scrupuleusement les instructions des autorités locales.

Nous restons également plus longtemps à chaque étape. Là où nous avions l’habitude de rester 4 à 6 semaines par ville, nous sommes plutôt sur un rythme de 3 mois. Nous sommes devenus des very slow travelers 🙂

Nous espérons pouvoir retourner en Asie dès que possible. Nous y avons de la famille que nous n’avons pas vu depuis trop longtemps. Impossible pour le moment de savoir pour quand ce sera.

Une destination que vous aimeriez découvrir ?

Sans cette crise, nous ne serions certainement pas dans les Balkans et c’est une très belle découverte. Cela nous donne envie de découvrir d’autres régions moins touristiques auxquelles nous n’aurions pas pensé. L’Asie Centrale nous attire par exemple mais rien de précis n’est prévu pour le moment.

Crédit photo : Anh et Jean-Benoît, Tourdumonde5continents.