Actualités

Croisiéristes, vous avez à présent accès au visa électronique pour l’Arabie Saoudite

Par 23 juin 2022juillet 14th, 2022Sans commentaires

Envisagez-vous de partir en croisière vers une destination d’exception ? Si c’est le cas, vous devriez sérieusement songer à L’Arabie Saoudite. En effet, afin de diversifier l’économie du pays, à moyen et long terme, les autorités saoudiennes misent énormément sur le secteur du tourisme. Mieux, un service de visa électronique a été lancé par ces derniers dans le but de faciliter l’entrée dans le royaume aux croisiéristes étrangers. Voici l’essentiel à savoir sur le sujet !

L’Arabie Saoudite : le royaume s’ouvre davantage au tourisme

Un temps, inaccessible, en raison de la pandémie de la covid-19, l’Arabie Saoudite a rouvert ses frontières au tourisme le 29 septembre 2021. Conscient de l’impact non-négligeable de ce secteur sur l’économie du magnifique royaume, le gouvernement a décidé de simplifier l’accès aux personnes souhaitant visiter le pays à des fins de loisirs.

Ainsi, au cours du premier semestre de l’année 2022, le ministère des Affaires Étrangères a lancé un programme d’e-visa. Avec ce dernier, les voyageurs qui foulent le sol saoudien, en débarquant des bateaux de croisière, peuvent désormais se faire délivrer un visa électronique.

Pour obtenir cette autorisation d’entrée, il suffit à ces croisiéristes de se rendre sur la plateforme numérique dudit ministère pour faire leur demande. Ceux-ci doivent toutefois apporter la preuve d’achat de leur billet de croisière. Il faut savoir que cette facilité d’accès s’inscrit dans le cadre d’une stratégie visant à favoriser la croissance économique du pays grâce au tourisme. À cet effet, le gouvernement saoudien envisage d’investir 177 milliards d’euros (l’équivalant de 200 milliards de dollars) dans le secteur.

Par ailleurs, ce sont 100 millions de visiteurs que le royaume prévoit d’accueillir d’ici à l’an 2030. L’objectif étant d’augmenter, d’au moins 10 %, la participation du secteur du tourisme au PIB du pays.

Les activités maritimes, levier du développement touristique en Arabie Saoudite

D’après le commandant Hassan al-Asmari, directeur du Centre des opérations de la mer Rouge (COMR) de Djeddah, ces projets font partie du plan du prince héritier, Mohammed ben Salmane. Il faut savoir que ce dernier est la deuxième personnalité du royaume d’Arabie Saoudite après son père, l’actuel roi Salmane ben Abdelaziz.

Pour concrétiser cette vision 2030 du pays, plusieurs chantiers ont été lancés. En effet, L’Université du Prince Mugrin a, il y a quelques semaines, signé un accord avec une filiale du Fonds d’Investissement Public, Cruise Saudi. La finalité dudit accord est, bien sûr, la formation de plusieurs cadres et l’accès à divers programmes professionnels de spécialisation aux jeunes étudiants saoudiens dans le secteur du tourisme.

À terme, l’objectif est d’acquérir un véritable savoir-faire local dans l’industrie des expéditions en mer, de l’hôtellerie et du tourisme. Cela favorisera la création d’emplois, en raison de la construction d’infrastructures touristiques supplémentaires dans le royaume, d’ici à l’an 2035.

Par ailleurs, notez que dans le cadre de cette stratégie de développement touristique, la compagnie aérienne nationale du pays, Saudia, a conclu un arrangement avec deux firmes de croisière. Il s’agit de celle précédemment nommée, Cruise Saudi et de l’enseigne internationale, MSC Cruises.

D’après les termes de l’accord, 20 000 sièges sur les vols de Saudia seront réservés aux touristes provenant d’Amérique du Nord et d’Europe à destination de Djeddah. Aussi est-il que des agents œuvrent continuellement au COMR pour délivrer des licences d’entrée dans les eaux saoudiennes aux bateaux de tourisme.