Actualités

Des citoyens russes se voient refuser leur visa pour le Mexique… en ukrainien !

Par 5 juin 2022juillet 7th, 2022Sans commentaires

Le conflit entre la Russie et l'Ukraine a de nombreuses conséquences. Il entraîne des problèmes de ravitaillement sur certaines denrées, mais aussi des tensions au niveau diplomatique. C'est le cas par exemple de la nouvelle décision du Mexique de refuser les demandes de visa électronique des citoyens russes. En effet, leurs requêtes sont rejetées par le système à travers un message rédigé en ukrainien.

Un refus de traiter les demandes des citoyens russes

La guerre menée par la Russie contre l'Ukraine a entraîné de multiples sanctions économiques. Plusieurs pays ont marqué leur désaccord en prenant des mesures contre le pays dirigé par Vladimir Poutine. C'est le cas notamment du Mexique qui a pris d'importantes décisions.

Parmi celles-ci, figure le refus de traiter les demandes de visa électronique introduites par les ressortissants russes. En plus, la notification est rédigée en langue ukrainienne. Cela représente un message fort envoyé au peuple russe suite au conflit déclenché par leur État en Europe de l'Est.

Selon la méthode actuelle, pour se rendre au Mexique, il faut utiliser une procédure dématérialisée afin d'obtenir un e-visa. Dans ce cadre, le voyageur doit au préalable renseigner sa nationalité. Ainsi, dès que le demandeur renseigne qu'il est citoyen de la fédération russe, il se voit notifié en ukrainien : ” Demande non traitée “.

Pourtant, auparavant (depuis 2017) tout ressortissant russe pouvait visiter le Mexique avec cette autorisation électronique. Il bénéficiait même d'une exemption s'il détenait un visa en cours de validité :

  • d'un pays d'Amérique du Nord (États-Unis ou Canada) ;
  • du Japon ;
  • du Royaume-Uni ;
  • d'un pays de l'espace Schengen.

Pour des séjours de moins de 180 jours, il pouvait se rendre à un point d'entrée sans autorisation préalable.

Cette mesure prise par le gouvernement mexicain n'est pas un cas isolé. L'Ukraine applique aussi des restrictions aux ressortissants russes.

L'Ukraine change ses règles aux frontières, Poutine répond aux pays “inamicaux”

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a décidé de cesser la pratique du “voyage sans visa”. Cette mesure oblige désormais les citoyens russes à demander une autorisation afin d'entrer sur le territoire ukrainien. C'était d'ailleurs une pétition du peuple à la suite de l'invasion de leur pays par Poutine. Ce dernier a de son côté mis fin aux facilitations des procédures de demande de visa précédemment accordées à certains pays.

Ainsi ceux qu'il considère comme “hostiles ” ou “inamicaux”, sont concernés par cette décision. C'est sa manière de répondre aux sanctions imposées principalement par l'Union européenne. Des ressortissants comme les Danois, les Norvégiens et les Suisses ne profitent plus de procédures simplifiées. L'Islande et le Liechtenstein sont aussi visés.

Depuis le mois d'avril, cette information peut être consultée sur le portail russe dédié aux aspects juridiques. Au mois de février, l'Union européenne et les États-Unis ont décidé de prendre des sanctions contre la Russie. La posture de Poutine a été dans ces cas de riposter à hauteur des mesures prises. C'est pourquoi il a décidé de ces restrictions de visa.

Le conflit russo-ukrainien ne se limite pas aux batailles militaires entre les deux pays. Il est la source de plusieurs mesures de limitation de la circulation des personnes. Ainsi, de nombreux États connaissent des difficultés diplomatiques avec la Russie.