Actualités

Europe : lancement imminent de l’ETIAS

Alors que plusieurs pays et régions du monde demandent un certain nombre de formalités de voyage pour pouvoir accéder à leur territoire, l’Europe réfléchit depuis seulement quelques années à imposer un document de voyage à destination des visiteurs de l’espace Schengen.

© Oliver Cole

Rappel : qu’est-ce que l’espace Schengen ?

L’espace Schengen désigne un espace de libre circulation des personnes. Ce principe implique le libre franchissement des frontières par tout individu entré sur le territoire d’un des États membres de l’espace Schengen.

En 2021, l’espace Schengen regroupe 26 États :

  • 22 des 27 membres de l’Union européenne (UE). La Bulgarie, la Roumanie, Chypre et la Croatie n’y participent pas encore. L’Irlande, quant à elle, bénéficie d’un statut particulier et ne participe qu’à une partie des dispositions Schengen ;
  • 4 États associés, non-membres de l’UE : la Norvège, l’Islande, la Suisse et le Liechtenstein

Les vols aériens entre villes de l’espace Schengen sont considérés comme des vols intérieurs.

L’ETIAS, pour plus de sécurité…

Dans un premier temps, l’ETIAS permettra de renforcer la sécurité aux frontières des pays européens et d’avoir une vue plus précise des aller-venues au sein de l’espace Schengen. Un contrôle de sécurité détaillé de chaque candidat sera réalisé afin de déterminer s’il peut être autorisé à entrer dans un pays de l’espace Schengen. Ainsi, on s’assurera que ces personnes ne représentent pas une menace pour la sécurité des territoires.

… et pour fluidifier le parcours du voyageur

L’objectif de ce type de document est aussi de trouver un juste équilibre entre la gestion des flux de voyageurs et la simplification des démarches du voyageur. Pour l’Europe il sera également possible, grâce à l’ETIAS, d’analyser les typologies de visiteurs attirés par les pays de l’espace Schengen, de comprendre qui ils sont, les raisons de leurs déplacements et d’adapter les infrastructures en fonction, entre autres.

Actuellement, les citoyens d’une soixantaine de pays hors UE peuvent se rendre dans l’espace Schengen sans avoir besoin de visa pour une durée maximale de 90 jours. Ces voyageurs peuvent s’y rendre à des fins commerciales ou touristiques, ainsi que pour des raisons médicales et de transit. C’est pour ces nationalités que l’ETIAS sera obligatoire.

 

L’équipe Visamundi reste à l’écoute du lancement officiel de l’ETIAS, prévu en 2023, et se fera un plaisir de vous accompagner dans vos démarches !