Actualités

Malgré la guerre, la Russie tient à ses touristes

Par 22 septembre 2022Sans commentaires

Il y a des mois maintenant que la Russie décida d’entrer en guerre contre son voisin ukrainien. Depuis, le conflit a fait des ravages importants et a entaché considérablement l’image de Moscou aux yeux du monde. Malgré cette situation, la Russie tient à maintenir son secteur touristique à flot.

Des mesures pour favoriser l’obtention du visa russe

Il est évident de constater la dégradation du territoire ukrainien selon les images et informations que nous rapportent les médias. Cependant, plusieurs pays ont pris des mesures punitives envers la Russie. Ce dernier a donc vu, par exemple, son secteur touristique bien ébranlé par les sanctions de la communauté internationale.

Cependant, Moscou ne compte pas se laisser faire et des solutions auxiliaires ont été mises sur pied. Parmi elles, il est important de noter les mesures visant à aider à l’obtention visa russe. Le gouvernement de Poutine veut ainsi donner un nouveau souffle à son secteur touristique sans avoir recours à la réciprocité des mesures européennes. Sans doute un autre moyen de montrer une certaine “normalité” dans le quotidien et de diversifier ses sources de revenus.

Pour cela, le Ministère des Affaires Étrangères s’est confié un objectif majeur pour favoriser l’obtention du visa, qui sont passés à la version numérique depuis 2019 et qui pourraient revenir d’ici la fin de l’année. Une assez bonne nouvelle pour les visiteurs qui sont toujours passionnés par les merveilles qu’offrent la Russie.

Une situation finalement à l’avantage du secteur touristique

Une guerre peut avoir diverses répercussions sur la vie sociale d’un pays et les conflits entre la Russie et l’Ukraine ont créé une autre forme de curiosité. Plusieurs touristes sont animés par l’envie de la découverte de la situation réelle sur place.

La forte vague de visiteurs de la Crimée de ces derniers mois en est une vraie preuve. La Russie s’est donc trouvé un moyen innovateur pour attirer les étrangers sur ses territoires historiques.