Skip to main content
Actualités

La Thaïlande pousse l’exemption de visa à 45 jours

L’Autorité du Tourisme de Thaïlande dévoile son intention de proposer au gouvernement une idée innovatrice. Celle-ci porte sur l’extension de la période de séjour sans visa, réduite actuellement à 30 jours pour les citoyens européens. Voici des éléments de réponse qui vous aideront à en savoir plus.

L’annonce officielle

La réunion s’est tenue en présence des membres du Centre d’Administration de la Situation COVID-19 et du Premier ministre thaïlandais. Il fallait examiner différentes mesures pouvant permettre de mieux gérer la crise sanitaire dans le pays. Après les échanges, il a été convenu de rallonger la durée de séjour des touristes qui viennent dans le Royaume. C’est ce qu’a déclaré le porte-parole du CCSA, le Dr Taweesin Visanuyothin, lors de son compte rendu.

Selon lui, cette décision va favoriser la relance de l’économie et accroître les revenus provenant du secteur du tourisme. Les autorités estiment que la situation sanitaire s’améliore sur le territoire et qu’il faut encourager les voyages vers cette destination. Le communiqué publié sur le site du gouvernement confirme que les touristes sans visa pourront rester en Thaïlande 45 jours. Et ce, à partir du 1er octobre de l’année en cours jusqu’au 31 mars 2023.

Les pays concernés

La décision est valable pour les touristes de 53 pays qui n’auront plus besoin de visa thaïlandais. Même sans ce document, ils peuvent pendant 45 jours, mais une clarification mérite d’être apportée. Les autorités n’ont pas précisé si l’extension sera concédée pour 45 nouveaux jours ou seulement 30 jours. Le CCSA a annoncé qu’il va divulguer plus d’informations sur le sujet durant la prochaine rencontre prévue en septembre.

Les pays concernés sont l’Afrique du Sud, les États-Unis, le Danemark, la France, l’Allemagne, le Canada et le Royaume-Uni. Il y a aussi l’Australie, l’Espagne, les Pays-Bas, l’Andorre, l’Ukraine, l’Italie, l’Autriche, la Turquie et le Japon. À cette liste, il faut ajouter le Koweït, la Belgique, les Émirats arabes unis, l’Oman et la Norvège. La décision s’applique également aux touristes provenant du Bahreïn, de la Slovaquie, des Philippines, de l’Estonie, des Maldives et du Portugal.

La Pologne, le Brunei, la Finlande, la Suède, la Grèce, la Nouvelle-Zélande, le Liechtenstein, Monaco et la Suisse sont aussi concernés. Sur la dernière partie de la liste, vous retrouvez :

  • Hongrie,
  • Malaisie,
  • Islande,
  • Maurice,
  • Qatar,
  • Saint-Marin.

De plus, le Luxembourg, le Singapour, l’Indonésie, la Tchéquie, l’Irlande, la Slovénie, la Lituanie, l’Israël et la Lettonie bénéficient de cette décision.

L’augmentation de la durée de séjour du visa à l’arrivée

Le visa à l’arrivée permet aux voyageurs de 18 pays de séjourner en Thaïlande plus longtemps. Les autorités ont donné leur accord pour la prolongation de la durée, allant de 15 à 30 jours. Celle-ci concerne les touristes admissibles pour l’obtention d’un visa à l’arrivée en Thaïlande entre le 1er octobre et fin mars 2023. Les ressortissants des pays comme l’Inde, l’Arabie Saoudite, la Papouasie–Nouvelle-Guinée, la Chine, la Bulgarie et le Bhoutan peuvent faire la demande.

Ceux du Nauru, du Chypre, du Mexique, de l’Éthiopie, de la Roumanie, du Vanuatu, de Fidji sont aussi concernés. Pour clôturer cette liste, vous avez la Malte, la Géorgie, le Kazakhstan, le Taiwan et l’Ouzbékistan. Le Premier ministre a approuvé la levée du décret d’urgence et annoncé la dissolution du CCSA à partir du 1er octobre 2022. Ainsi, le Covid-19 passe de maladie transmissible dangereuse à pathologie transmissible sous surveillance.