Skip to main content

Sri Lanka : les restrictions Covid-19 pour voyager

Informations à jour en date du 27/01/2023
Les voyages internationaux au Sri Lanka sont autorisés. Il n'y a actuellement aucune exigence en place, telle qu'une mise en quarantaine ou des tests de santé. La transmission du COVID-19 est inconnue au Sri Lanka. Le niveau de transmission est basé sur les données mondiales sur la santé et les maladies de l'Université John Hopkins, mises à jour en janvier 2023.

Cela signifie donc que... :
  • Ce pays n'impose pas d'examen médical à l'arrivée
  • Aucun test PCR n'est demandé par ce pays (mais peut l'être par la compagnie aérienne)
  • Aucun pass sanitaire n'est demandé par ce pays
  • Ce pays ne demande pas de vaccination Covid-19 à ses voyageurs entrants
  • Aucune quarantaine n'est nécessaire à l'arrivée dans ce pays
  • Aucun formulaire de santé n'est demandé pour aller dans ce pays

Sri Lanka : le pays vit-il normalement avec le Covid-19 ?

  • Bien que les restrictions soient progressivement levées, elles peuvent être réintroduites à tout moment et les mesures de santé préventives restent encouragées. Nous vous recommandons de vous tenir au courant des directives officielles tout au long de votre voyage. Les informations relatives à la riposte au COVID-19 au Sri Lanka sont disponibles sur le site https://www.epid.gov.lk/web/index.php?option=com_content&view=article&id=230&lang=en.
  • Les masques faciaux sont obligatoires dans les espaces publics, les environnements clos et dans les transports publics.
  • Les transports publics fonctionnent avec des limites de capacité en place, seuls les passagers assis sont autorisés dans les bus et les trains.
  • Les restaurants sont ouverts avec une capacité réduite pour permettre la distanciation sociale. Les restaurants peuvent être fermés dans les zones à haut risque.
  • Les bars sont ouverts avec une capacité réduite pour permettre la distanciation sociale. Les bars peuvent être fermés dans les zones à haut risque.
  • Les boîtes de nuit restent fermées pour limiter le taux de transmission.
  • Les commerces et services sont ouverts à capacité réduite avec des mesures de sécurité adaptées en place, telles que l'utilisation de désinfectant pour les mains, de masques de protection et la distanciation sociale. Les commerces non essentiels peuvent être fermés dans les zones à haut risque.